les deux royaumes Index du Forum
les deux royaumes
Les Deux royaumes
 
              
Index    Faq    Rechercher    S'enregistrer    Connexion    
 
              

:: Missive cardinalice. ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les deux royaumes Index du Forum -> Royaume des Tancrèdes -> Royaume des Tancrèdes -> Château -> La salle du conseil
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cardinal d'Otrantes
Clergé

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2012
Messages: 17
Localisation: Entre deux intrigues

MessagePosté le: Ven 20 Avr - 19:23 (2012)    Sujet du message: Missive cardinalice. Répondre en citant

A son illustre Majesté,
Au conseil du Roy,


Par la présente nous vous annonçons la venue du Cardinal d'Otrantes en votre royaume. Le Saint Siège à cru bon, en ces temps de guerres, d'envoyer un représentant de Dieu afin de veiller que le Malin ne s'insinue pas dans ce conflit aux desseins incertaines. 


C'est pourquoi je vous prierai de nous accorder une audience en votre illustre cour.


Votre dévoué,
Cardinal d'Otrantes. 
_________________
Duc d'Otrantes, chancelier de Tancrède, cardinal envoyé du Saint Siège.
"L'art de capter à son propre profit les passions d'autrui"
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 20 Avr - 19:23 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Roi Gauthier
Roy

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2012
Messages: 80
Localisation: Château des Tancrèdes

MessagePosté le: Sam 21 Avr - 15:24 (2012)    Sujet du message: Missive cardinalice. Répondre en citant

Je rentrais à peine de ma balade avec la belle Sienna que déjà on m'abordait pour me remettre une missive. Une demande d'audience du Cardinal d'Otrantes. L'oncle de Sienna ? Je pris donc une plume et je répondis au Cardinal.


 
Citation:

Au Cardinal d'Otrantes
Représentant de notre seigneur.

Votre Eminence,

Par cette missive, moi, le Roy Gauthier de Tancrèdes, vous accorde audience auprès de la cour Royale, demain dans la matinée.






 
_________________


Dernière édition par Roi Gauthier le Sam 21 Avr - 21:08 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Cardinal d'Otrantes
Clergé

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2012
Messages: 17
Localisation: Entre deux intrigues

MessagePosté le: Sam 21 Avr - 20:40 (2012)    Sujet du message: Missive cardinalice. Répondre en citant

Le luxueux convoi entrait dans la capitale de Trancrède sous le son de trompette et les chant des héraut qui vantait par quelques chansons de geste les illustre qualités d'un cardinal qui n'était fait que de défaut.


Les rideaux pourpres avaient été tiré pour que la foule puisse observer le représentant de dieu tout droit venu du Saint Siège. Le cardinal jetait quelques pièces d'or, s'amusant de voir les pauvres et les mendiants se déchirer pour pouvoir les récolter.


Ce spectacle le mettait d'une joie immense tandis que le marquis observait d'un oeil oisif son amis faire preuve d'une cruauté lassante.


Les portes du palais s'ouvrirent et le convoi s'y engouffra s'arrêtant au milieu de la cour. Un valet vint ouvrir les porte et prêta au cardinal ainsi qu'au marquis une main pour les aider à descendre. Puis, suivant le geste large de la main gantée de blanc d'Otrantes, son hérault l'annonça.


- Son éminence le cardinal d'Otrantes et sa magnificence le marquis de Mont-Rocheux.




 
_________________
Duc d'Otrantes, chancelier de Tancrède, cardinal envoyé du Saint Siège.
"L'art de capter à son propre profit les passions d'autrui"
Revenir en haut
Roi Gauthier
Roy

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2012
Messages: 80
Localisation: Château des Tancrèdes

MessagePosté le: Sam 21 Avr - 21:26 (2012)    Sujet du message: Missive cardinalice. Répondre en citant

Le lendemain, je me levais tôt pour recevoir le Cardinal d'Otrantes. Je n'aimais pas ça me lever si tôt, mais les affaires du royaume n'attendait pas et il me fallait le diriger comme le faisait mon père. Je m'installais sur mon trône, ma mère sur ma gauche, Philippe sur ma droite. Après les petites affaires de jugement, on annonça le cardinal et le marquis. Je le laissais s'approcher de moi et je pris sa main pour embrasser sa bague de cardinal.

Votre Eminence.

Je repris place sur mon trône et je fis signe au Cardinal qu'il pouvait parlé à présent.

Je vous écoute mon Eminence.

_________________
Revenir en haut
Cardinal d'Otrantes
Clergé

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2012
Messages: 17
Localisation: Entre deux intrigues

MessagePosté le: Sam 21 Avr - 22:04 (2012)    Sujet du message: Missive cardinalice. Répondre en citant

Le cardinal d'Otrantes avait constamment sur le visage l'air d'être dérangé par une odeur désagréable. Malgré son âge déjà avancé, chose rare dans une époque où l'espérance de vie dépassait rarement 50ans. Au Saint-Siège se murmuraient d'affreuses rumeurs sur la longévité du cardinal qui disait on, avait vu passer plus de pape que de guerre.


Certains, les plus modérés, lui prêtaient d'avoir découvert un elexir de jouvence et d'avoir jalousement gardé la formule secrète, d'autres, les plus virulents, tentait de persuadé tout le Palais des Pape qu'Otrantes avait passer avec le diable un pacte inviolable.


Et il était vrai, que partout où ce cardinal passait ; il semait le trouble. 
Son dernier crime en date était d'avoir fait assassiné le duc de Bouville, ancien chancelier de Tancrède. Plus encore que la mission du Saint Siège, c'était cet acte indigne d'un clerc qui le poussait aujourd'hui à demander audience auprès du Roy. Déçu de n'avoir jamais reçu de ses pairs la confiance nécessaire pour devenir pape, son incroyable soif de pouvoir et des richesse l'avait poussé à se tourner vers les deux plus puissants royaumes du Monde qui depuis si longtemps déjà, se livraient une guerre sans merci; où la rage n'avait fait que croître et où l'honneur des uns comme des autres se devait d'être conservée.    
Faire tuer Bouville n'avait pas été compliqué, ce duc grassouillet s'était empiffré de ciguë sans même s'en rendre compte.
Le cardinal voulait être chancelier à la place du chancelier.


Accompagné du marquis de Terre-Rocheux, un homme blasé que seul le cynisme du cardinal amusait et qui le récompensait d'or à chaque bon mots, Hugues fit toutes les formules d'usage bien pompeuse qu'il sied de faire à un roi et dont les détail causerait un ennui mortel au lecteur, tant nos ancêtres mettaient de talent à leur folklore douteux. 


"Permettez moi majesté, ainsi qu'à vous reine mère, de vous faire par de notre plus grand chagrin suite à l'annonce du décès de Sa Majesté votre père. Nous avons prié maintes fois pour lui et le savions homme de grande foi. Son âme est à la droite du Père.


Mais chose faites, je vais jouer ici mon rôle d'envoyé du Saint-Siège en vous assurant le la total sympathie du pape Léon IV qui voudrait vous faire par de deux trois petites choses qu'il nous faudra discuter en privé avec votre conseil.


Par la suite, le pape souhaiterais que je vous épaule dans la lourde tache qui est la vôtre. Votre jeunesse, excusez moi de tant de familiarité majesté, souffre peut être d'un peu trop de désinvolture. Gagez que la sagesse que nous avons acquise au fil des années - si nombreuse déjà ! - soient un adjuvat pour l'entreprise de grandeur que vous allez accomplir. 


C'est pourquoi majesté, je me porte candidat à la charge vacante de chancelier de Tancréde afin que les relations déjà tendue entre les deux royaumes ne partent pas à veau l'eau par le fait de votre absence d’expérience en la matière."


Il s’agenouilla tandis que le marquis affichait toujours cet air totalement blasé.  
_________________
Duc d'Otrantes, chancelier de Tancrède, cardinal envoyé du Saint Siège.
"L'art de capter à son propre profit les passions d'autrui"
Revenir en haut
Roi Gauthier
Roy

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2012
Messages: 80
Localisation: Château des Tancrèdes

MessagePosté le: Dim 22 Avr - 00:00 (2012)    Sujet du message: Missive cardinalice. Répondre en citant

Voilà un cardinal qui aimait les cérémonials. Je lui souris puis m'asseyais confortablement dans mon trône car je sentais que cette audience allait durer en longueur, et l'idée de me tortiller devant le Cardinal ne me plaisait guère. Je n'avais pas tellement envie de brûler sur le bucher, pour un tortillement abusif. Je le regardais et j'écoutais attentivement ce qu'il disait. Manque d'expérience oui...J'étais le bras droit de mon père mais il était vrai que je n'avais pas le poids de tout cela sur les épaules. Le Cardinal avait connu mon père et il avait l'expérience des hommes saints. Il ne voyait lui que le moyen de sauver les âmes et son expérience serait un atout majeur pour notre royaume. 


- Je vous remercie, mon père était un bon Roy et j'espère gouverner ce royaume comme il le faisait jadis. 


Le Cardinal poursuivit et il en arriva enfin à sa demande. Je me doutais bien qu'il y aurait une demande. On ne demandait pas audience au Roy pour lui parler de la pluie et du beau temps quoique cela aurait pu être drôle. La mort du chancelier m'avait un peu déstabilisé. Le Cardinal m'ôtait une grosse épine du pied. Je le regardais.


- Et bien mon Eminence, si vous vous sentez prêt à assumer cette tâche, je vous accorde ce poste.


Je fis signe qu'on annonce le nouveau chancelier. La matinée s'évanouissait et je commençais à avoir faim. Il fallait pourtant que je règle un dernier problème avec le Cardinal. La dernière bataille avait fait pas mal de victime et le curé de la paroisse comptait parmi elles. Très croyant, je ne pouvais pas imaginer une église sans homme saint. 


- Vous n'êtes pas sans avoir appris la mort du père Fillot il y a de ça une semaine. Ce qui laisse l'église sans homme de foy. Nous ne pouvons pas laisser le peuple sans guide spirituel. Il faudrait que le Saint Siège nous envoie quelqu'un dans les plus brefs délai.
_________________
Revenir en haut
Cardinal d'Otrantes
Clergé

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2012
Messages: 17
Localisation: Entre deux intrigues

MessagePosté le: Dim 22 Avr - 12:13 (2012)    Sujet du message: Missive cardinalice. Répondre en citant

Le Roi était souriant. La charge lui fut accordée.


" Nous ferons venir un clerc du Saint-Siège majesté, et nous occuperons des offices tant que celui ci ne sera encore venu se présenter à vous.


Si sa majesté nous le permet, nous souhaiterions nous retirer en nos nouveaux appartements avec sa magnificence de Terre-Rocheux afin de nous reposer d'un voyage qui fut des plus long.


Nous acterons par la suite notre nomination"
_________________
Duc d'Otrantes, chancelier de Tancrède, cardinal envoyé du Saint Siège.
"L'art de capter à son propre profit les passions d'autrui"
Revenir en haut
Roi Gauthier
Roy

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2012
Messages: 80
Localisation: Château des Tancrèdes

MessagePosté le: Dim 22 Avr - 12:47 (2012)    Sujet du message: Missive cardinalice. Répondre en citant

Je souris, bien heureux de savoir qu'il y aurait une messe ce dimanche. Le Cardinal me demanda le droit de se retirer. Le pauvre devait être éreinté et je compatissais. Je hochais la tête lui accordant le droit de se retirer. Il était temps pour moi de me retirer aussi. Je fis signe à un serviteur qu'il mène les deux hommes à leur appartements. Je me levais et tous s'inclinèrent. Je sortis de la salle d'Audience avec la furieuse envie de fuir. Je souris à Philippe et nous nous dirigions vers la salle de banquet. Mon esprit s'envolant lui vers une fameuse taverne.
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:04 (2018)    Sujet du message: Missive cardinalice.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les deux royaumes Index du Forum -> Royaume des Tancrèdes -> Royaume des Tancrèdes -> Château -> La salle du conseil Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème MGP_Medieval créé par MagicGraph Pro 7 Concept © 2009
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com